Accueil du site > L’association > Assemblées Générales > AG 2010

AG 2010

lundi 7 janvier 2013, par Marie-France

Assemblée générale du 14 décembre 2010 PROCES VERBAL

Sont représentés 18 membres. 11 pouvoirs et 7 présents

Nombre total de 35 membres actifs. Le quorum fut atteint.

Madame Marie-France Poupon, Présidente, déclare l’assemblée ouverte à 11h. Le secrétariat est assuré par MF Poupon. MF Poupon relit le PV de l’AGO précédente (du 5 décembre 2009) et obtient l’approbation du PV de l’assemblée de 2009 à l’unanimité. Ce PV figurera dans le site internet.

Il est rappelé que les Eaux du Gange existe depuis 21 ans, que l’association a toujours pour objet le soutien des enfants de parents lépreux dans les réserves de Balasore et Adra. Les Eaux du Gange existe grâce à l’initiative de Raymonde HERBET et a pu être maintenue grâce à la générosité et la confiance constante et fidèle de ses membres. Qu’ils soient chaleureusement remerciés !

L’année 2010 continue à souffrir d’une baisse des dons et parrainages, mais cette baisse est beaucoup moins sensible que l’an passé.

Au cours de cette année, des nouvelles des enfants nous sont parvenues régulièrement, de Balasore par Sœur Cecily. Sœur Cécily nous a envoyé son rapport annuel. Comme chaque année, des messages personnels des enfants parrainés ont été adressés à chaque parrain. Certains d’entre vous se sont étonnés de recevoir des nouvelles d’un nouvel enfant. De fait, ce n’est pas une erreur, il y a de temps en temps de tels changements et sœur Cecily nous ré-adresse le parrainage d’un nouvel enfant en fonction des nécessités. Ces changements qui sont liés le plus souvent au mouvement des familles. Nous avons aidé les enfants de Balasore essentiellement et nous avons maintenu une aide à Adra. Nous avons pour cela utilisé les dons. Au total à Balasore une quarantaine d’enfants sont parrainés, une aide est également apportée aux enfants de la nurserie, dont 12 ont été admis à l’école. Un petit nombre d’enfants, parrainés depuis plusieurs années continue à l’être lorsqu’ils poursuivent des études. (rapport en annexe 1.)

Il est a rappelé que les jeunes enfants de l’âge de la crèche rejoignent le centre où ils sont pris en charge par les sœurs. Ils reçoivent un repas chaud et les sœurs peuvent voir s’ils vont bien ou s’il y a des problèmes. Pour les enfants scolarisés, le parrainage permet de les aider pour leur pensionnat, l’habillement et les fournitures scolaires. Il est rappelé également que les dons, subventions et parrainages sont en partie globalisés pour fournir de l’aide à chacun.

Bruno de Monès et moi avons eu la chance de rencontrer sœur Cornelia, fin 2010. Sœur Cornelia a la charge d’un centre voisin de Balasore. En annexe 2 vous trouverez les minutes de cette très passionnante rencontre.

Nous avons ouvert un site Internet qui devrait permettre de faire connaître notre action et une meilleure communication entre nous et de recruter peut-être d’autres parrains. Vous pouvez consultez le site sur www.eauxdugange.asso.fr. Au cours de cette première année, nous n’avons pas reçu de visiteurs … Il ne faut pas désespérer et poursuivre notre effort.

L’année 2010 a été marquée par la rupture de contacts avec notre trésorier Jean-Pascal de Vuyst. Les derniers échanges furent après l’envoi des reçus fiscaux 2009. Cette rupture a eu pour conséquences un envoi tardif de nos dons et parrainages, qui a pu se faire en septembre 2010. Les difficultés rencontrés en raison de cette défection ont pu être surmontées gràce à Bruno de Monès, qui connaît notre association depuis sa création et avait beaucoup aidé Raymonde Herbet, en tant qu’ami et voisin. Bruno a accepté de reprendre la fonction de trésorier et s’y est employé depuis septembre. Notre reconnaissance va également à la BNP de Gif qui nous a gardé toute sa confiance et nous a permis de vérifier que tout était en ordre. Jean-pascal de Vuys a été informé par courrier recommandé de ce changement.

Avec Bruno, nous nous sommes également promis de recontacter les membres des Eaux du Gange qui ne nous font plus parvenir de dons et parrainages. Rapport Financier (voir 2 pièces jointes)

Le rapport financier de l’exercice précédent est approuvé par l’Assemblée sous correction d’un ajout d’un montant de 282,43 euros oubliés sur un compte épargne qui n’a jamais servi et que nous avons l’intention de fermer, ainsi qu’un autre compte courant pour la même raison. Il n’a pas été facile pendant l’exercice 2009-2010 de faire le suivi de la trésorerie en l’absence de notre trésorier qui nous a lâchés sans faire la passation de documents et de consignes qui s’imposait. Toutefois, les choses n’étant pas trop compliquées, Marie-France et son trésorier-apprenti ont rétabli la situation à temps pour l’A.G. du 11 décembre 2010.

Le résultat de l’exercice décembre 2009- novembre 2010 est présenté sur deux tableaux ci-joints qui font apparaître des rentrées de 9553,45 euros, en augmentation d’environ 1000 euros sur l’exercice précédent. Cela est encourageant ! Comme d’habitude les recettes de l’exercice sont : d’une part les virements mensuels de parrainage qui sont par nature réguliers, et d’autre part les chèques ou virements ponctuels qui sont pour la plupart reçus en fin d’exercice suite à la réception de la convocation à l’Assemblée Générale de début décembre ! C’est pourquoi nous terminons systématiquement l’exercice avec une trésorerie plus que confortable. Ce qui ne veut pas dire que notre politique serait de faire de la rétention de fonds, mieux utilisés chez les Soeurs que sur notre compte en banque. Ces diverses précisions sont données aussi pour justifier que notre unique virement de 9000 euros en 2010 ait été fait tardivement, ce qui ne sera pas le cas lors du prochain exercice.

Ainsi que le montre la proposition de budget pour l’exercice 2010-2011 adoptée par l’Assemblée nous tablons sur des recettes au minimum stables, en espérant que notre relance auprès des membres non-donateurs portera ses fruit. L’Assemblée propose à nos donateurs effectuant des virements mensuels de faire passer le montant de leurs virements à 22 euros (vingt deux) tout rond !

Questions diverses Regroupement des 2 associations des Eaux du Gange Bernadette avait soumis à l’AG l’idée de regrouper formellement les deux associations celle de Gif et celle d’Aquitaine. Ce projet a été bien perçu et permettrait de s’entraider plus efficacement. Cependant c’est une opération coûteuse en temps et en budget et pour l’instant, nous parvenons à nous aider sans ce regroupement formel.

Le conseil d’administration a été renouvelé dans son ensemble. Il comprend Marie-France Poupon, présidente, Bruno de Mones trésorier (bmfdemones@hotmail.com), Elizabeth Bigg (babetteparis@aol.com), Marie-Claude Druesne,(cmcd@sfr.fr), Anne-Claire Goudal (achamon@orange.fr), Janice Francou, (francou8@wanadoo.fr), Bernadette Tisné (tisnebernadette@yahoo) et Martine Hamon, (jacmarhamon@wanadoo.fr)

La prochaine assemblée générale se tiendra le second samedi de décembre 2011. L’ordre du jour étant épuisé, l’AG fut close à 13h.

Annexe Reçu le 7 décembre 2010, de Sister Cecily Brief Report of children at St Vincent’s Charity Centre, O.T. Road Balasore, Orissa Year 2010 As usual the Academic Year of the students started in April 2010. The children who are under our care joined in different schools and hostels. After one month class the summer vacation started from the first week of May till 21st June 2010. Children had their usual coaching programme for few days during summer holidays in order to refresh their studies. As we had plenty of mangoes this year they enjoyed after the class .On 21st June the schools reopened and children went back to their respective schools and hostels. Some of the sponsor children are remaining in our hostel as they are too small to join other hostels .So till 5th standard we are keeping them here and after wards we send them to far hostels.At present we have 30 children with us ,they are from our nursery.Next year two of them will be completing 5th standard. And will be going to K.C .Pur Hostel which is run by our own sisters,where Sr.Cornelia is in-charge.Every year we celebrate Independence day,Republic Day,Teachers Day,Childrens Day, Dewali Day etc.In those occasions some of them perform beautiful dances ,comics etc.We encourage them so that all of them may participate in it. This year one of the sponsor child, Chompa got first prize in drawing in the school competition Mamata stood first in song competition. Some of them are doing well in drawing.Whenever there is competition in the school they participate in sports, singing,dance ,drawing etc With the help of your organization we are able to facilitate their studies by providing books and other educational materials tution fees in groups and individuals, hostel fees, feedings etc.We also give them Christmas gifts like dress or warm cloth.We meet the medical expense too.We are happy and satisfied to see the progress of our children with the help of yours. They learn to be neat and tidy.They become very active and expressive.They are learning to be little gardeners too. S ome of them are already reached in the degree class.Meena Patro. Konoko patro and Cotti Natho are doing 2nd year BA. Monguli Tudu is doing 1st year +2. Protima Hasda is doing Tailoring in our centre as she failed in Class VIII and did not want to continue her study. Thanks to your organization some already started to earn.Really God is so good Thanks a lot to you and congra to your Organization. We are really grateful to you .Please extend our heartfelt thanks to all your Board members and all the Benefactors of our children. Indeed we remember and offer once in a month Holy Mass for the soul of late Mme Herbert.may she rest in peace .May her spirit of dedication move us to continue this mission. Thanking you once again for all your personal effort, sacrifice and dedication I remain and pray to God that God be your reward and bless you always I have already send to you this report along with childrens greeting.

Traduction en français

Comme d’habitude l’année académique des enfants a commencé en Avril 2010. Les enfants qui nous sont confiés ont rejoint les différentes écoles et pensionnats. Après un mois de cours, les vacances d’été ont commencé. Les enfants suivent leur programme de prise en charge pendant les vacances scolaires pour réviser. Comme nous avions beaucoup de mangues cette année, ils ont particulièrement apprécié d’être là après la classe. Le 21 juin, ils sont retournés à l’école. Quelques uns sont restés avec nous, parce qu’ils sont trop petits pour être héberger plus loin. Ainsi, jusqu’à la 5 ème, nous les gardons avec nous et ils ne partent que plus tard. En ce moment nous avons 30 enfants avec nous, qui sont de notre nursery. L’an prochain, deux d’entre eux entreront dans le niveau 5 et rejoindront le pensionnat de KCPur, qui est sous la responsabilité de notre sœur Cornelia. Chaque année, nous célébrons le jour de l’Indépendance, le jour de la République, le jour des professeurs, le jour des enfants le jour de Dewali, etc …Au cours de ces jours de fête, les enfants font des spectacles de danse, de théatre. Nous les encourageons beaucoup à ce que tous y participent. Cette année, l’une des enfants parrainés, Chompa a gagné le premier prix de dessin et Mamata a gagné le premier prix de chant. Quelques enfants sont particulièrement bons en dessin. Chaque fois qu’il y a des compétitions à l’école ils participent en sport, chant, danse et dessin. Gràce à l’aide de l’Association des Eaux du Gange , nous avons pu faciliter leurs études par l’achat de livres, et de matériels nécessaires, mais aussi pour payer les inscriptions de groupes ou d’enfants, ou leur pensionnat. Nous leur offrons aussi des cadeaux pour Noël tels des robes ou des vêtements chauds. Nous achetons aussi des médicaments. Nous sommes heureux de voir les progrès des enfants, avec votre aide. Ils apprennent à être propres et soigneux. Ils deviennent très actifs et apprennent à s’exprimer. Certains sont devenus des petits jardiniers. Certains sont entrés dans les grandes classes Meena Patro, Konoko Patro et Cotti Natho sont dans la seconde année de BA Monguli Tudu est dans la première année du second degré. Protima Hasda est devenue couturière dans notre centre car elle n’a pas réussi en classe VIII et ne veut pas continuer à étudier.

Merci à votre association, des enfants commencent à s’en sortir. Dieu est si bon. Merci beaucoup à vous et à tous. Etendez à tous les membres de votre association nos remerciements du fond du cœur et à tous les bienfaiteurs de nos enfants. Bien sûr nous nous souvenons de Madame Herbet et offrons pour elle une fois par mois une messe pour le repos de son âme. Que son esprit de dévouement nous habite pour poursuivre cette mission. Merci encore pour les efforts personnels de chacun, les sacrifices et le dévouement. Je prie Dieu et que Dieu vous récompense et vous bénisse. J’ai déjà envoyé ce rapport avec les voeux des enfants.

Annexe 2 Rencontre avec Sœur Cornelia1 et Sœur Cristina2 Sœur Cornelia1 est attachée à St Mary’s House, à Krishnachandrapur, Mayurnhanj, Orissa Sœur Cristina2 est de Balasore et est actuellement au Couvent des Filles de la Charité à Paris depuis quelques mois. Par Marie-France Poupon et Bruno de Mones. Nous avons pris rendez-vous début septembre au Couvent des Filles de la Charité, profitant de la visite de Sœur Cornelia, comme Sœur Cecily nous l’avait écrit depuis Balasore. Les deux maisons, de Balasore et Krishnachandrapur sont très proches et sœur Cornelia s’attendait à nous voir, donner des nouvelles et écouter nos messages. Les deux maisons continuent sans relâche à aider les pauvres notamment les enfants. Nous avons beaucoup discuté de la situation des familles et des enfants dans cette région de l’Inde. La presse fait état de changements économiques profonds et importants en Inde, mais il semble bien que l’impact dans les lieux et les populations qui nous occupent est minime s’il existe. Seul fait mais d’importance, est que la scolarité des filles est gratuite. Ceci dit, ces enfants filles et garçons sont pensionnaires, puisque l’école est à distance et qu’il faut financer pour tous le gîte la nourriture et les fournitures scolaires. La presse a rapporté qu’un soutien financier important de l’état a été lancé pour soutenir la quatrième classe, celle des plus pauvres. Clairement, le flux de financement se tarit avant d’avoir atteint sa cible et aucune aide ne parvient. Nous avons évoqué l’instabilité de la région, également rapportée par la presse et qui a eu comme conséquences l’attaque de plusieurs églises, couvents ou écoles. Actuellement, la vague terroriste est soutenue par des groupes de tendance maoiste extrèmement dure. Ces groupes terrorisent les villages les vidant de leurs habitants, tuant et blessant sauvagement et dispersant les familles dans la jungle voisine. Le rapt d’enfants et notamment de petites filles est fréquent. Des adultes et enfants sont retrouvés errants et souvent blessés, ayant tout perdu, notamment leur lien familial. Les adultes perdent leur terre ils ne peuvent plus en vivre et vont chercher ailleurs du travail. Reformer les familles est souvent impossible. Dix-sept enfants rescapés ont été ainsi recueillis par St Mary House. Ces exactions sont connues de la police, mais les poursuites ont été un échec. Un accord entre l’église catholique et l’état a été tenté pour aider les communautés, mais il n’a pas vu le jour. Globalement, la situation pour ces populations est de plus en plus dure, économiquement et le terrorisme perdure.

Les enfants et les écoles Les petits enfants sont accueillis en nursery. Les enfants entrent à l’école à l’âge de 4 ans, mais en fait certains enfants y arrivent beaucoup plus tard. Lorsque les enfants y arrivent, ils ne parlent pas la langue locale. C’est leur premier enseignement. Les enfants vont à l’école publique ou privée. A St Mary, il y a une école pour les filles pour toute leur scolarité et qui accueillent aussi les garçons jusqu’à l’âge de 7 ans. L’école primaire va de la classe 1 à 5, suit l’école intermédiaire avec les classes 6 et 7 puis la « grande école » les classes 8 à 10. En fin de scolarité, très peu parlent anglais.

Le dispensaire Les sœurs ouvrent le dispensaire le matin pour accueillir les patients. L’après-midi, un dispensaire mobile est envoyé dans les campagnes et les villages reculés. Cette activité est très importante notamment pour la surveillance des enfants qui n’atteignent pas l’école, et pour convaincre les familles de les envoyer. La lèpre n’a pas disparu de ces villages, non plus que les handicaps physiques conséquences de lèpre.

La communauté de Balasore recueille les femmes seules, veuves ou handicapées rejetées de leur famille.

L’atelier de couture continue à recevoir des filles en formation. Cette activité fonctionne très bien se termine un certificat. La formation des filles est extrèmement appréciée pour leur vie familiale et aussi pour trouver du travail.

Nos messages pour sœur Cecily à Balasore concernaient des points que nous avions soulevés lors de notre AG : La nécessité d’avoir la liste des enfants sponsorisés, chaque année Des informations courtes personnalisées de chaque enfant lors des vœux de fin d’année Une photo de chacun pour les sponsors, si c’est possible Des photos de groupe pour illustrer les activités et pour les mettre sur le net

Documents joints