Accueil du site > L’association > Assemblées Générales > AG 2008 : Procès verbal

AG 2008 : Procès verbal

lundi 1er mars 2010, par Marie-France

Assemblée générale du 6 décembre 2008

PROCES VERBAL

Sont représentés 20 membres Sont présents 14 membres

Nombre total de 55 membres dans l’association, dont 45 actifs. Le quorum fut atteint. Madame Marie-France POUPON, Présidente, fille de Raymonde HERBET, décédée, déclare l’assemblée ouverte à 11h. Le secrétariat est assuré par MF POUPON.

MF Poupon relit le PV de l’AGO précédente (du 1 décembre 2007) et obtient l’approbation du PV de l’assemblée de 2008 à l’unanimité, sans modification.

Il est rappelé que les Eaux du Gange existe depuis déjà19 ans, que l’association a toujours pour objet le soutien des enfants de parents lépreux dans les réserves de Balasore et Adra . Les Eaux du Gange existe grâce à l’initiative de Raymonde HERBET et a pu être maintenue grâce à la générosité et la confiance constante et fidèle de ses membres. Qu’ils soient chaleureusement remerciés ! L’année 2008 a été profondément marquée par le décès de Raymonde HERBET. En annexe vous trouverez un petit texte rappelant les évènements marquants de sa vie. Vous avez été nombreux à manifester votre amitié et le souvenir que vous avez d’elle.

Au cours de cette année, des nouvelles des enfants nous sont parvenues régulièrement de Balasore par Sœur Kumari et par Sœur Grace Moolan de la maison-mère. Leurs messages personnels et leur photographie vous seront envoyés en même temps que ce procès verbal. Certains d’entre vous se sont étonnés de recevoir la photo d’un nouvel enfant. De fait, de n’est pas une erreur, il y a de temps en temps de tels changements et sœur Kumari nous ré-adresse le parrainage d’un nouvel enfant en fonction des nécessités. Je vais essayer d’en savoir un peu plus sur ces changements qui sont liés le plus souvent au mouvement de la famille. Nous avons aidé les enfants de Balasore essentiellement et quelques enfants d’Adra, bien que pour ce site nous ne recevions que 2 parrainages. Nous avons pour cela utilisé les dons. Au total à Balasore 63 enfants sont parrainés, une aide est également apportée aux 80 enfants de la nurserie, dont 10 ont été admis à l’école.

Anne-Claire Goudal, qui a visité le site l’an passé, a rappelé comment les dons sont utilisés. Elle a rappelé que les jeunes enfants de l’âge de la crèche rejoignent le centre où ils sont pris en charge par les sœurs. Ils reçoivent un repas chaud et les sœurs peuvent voir s’ils vont bien ou s’il y a des problèmes. Pour les enfants scolarisés, le parrainage permet de les aider pour leur pensionnat, l’habillement et les fournitures scolaires. Il est rappelé également que les dons, subventions et parrainages sont en partie globalisés pour fournir de l’aide à chacun.

Bernadette Tisné , qui a ouvert une Association Les Eaux du Gange en Aquitaine, nous a fait part de son projet de voyage et de visite à Balasore courant 2009. Bernadette anime un groupe d’une centaine de membres dans le Sud-Ouest, qui parrainent des enfants du site de Manipur, au Nord de Balasore. Nous voudrions sur le site de Gif et à l’exemple de Bernadette ouvrir un site Internet qui permettrait une meilleure communication entre nous et de recruter peut-être d’autres parrains. Nous avons commencé à bâtir ce site avec l’aide de la Société Alladin, qui a fait un don exceptionnel de 4000 dollars en 2008. Nous devrions aboutir en cours d’années.

L’exemple de Bernadette a inspiré Anne-Claire et sa maman pour l’ouverture d’une Association Eaux du Gange dans leur région. Si ce projet voit le jour on pourrait concevoir que les Eaux du Gange prenne la forme d’un fédération. C’est à réfléchir jusqu’à notre prochaine réunion.

Rapport Financier en annexe Le budget 2008 (en annexe) montre que notre Association continue à aider les enfants de Balasore de manière importante, puisque plus de 15000 euro ont pu être envoyés ! Cependant on peut craindre une diminution des dons et parrainages. Des efforts doivent être faits :Auprès de la mairie, Jean-Pascal De Vuyst pourra cette année redemander une subvention. Un contact avec François Sauvalle pourra être pris. Une aide pourrait être demandée auprès de Monsieur Lesbordes, député et membre fidèle de notre association. La subvention des enfants d’Adra a fait de nouveau l’objet d’une discussion. Les parrainages des enfants d’Adra étaient essentiellement faits par un seul donateur, qui a arrêté ses dons depuis 2 ans. Nous avions décidé de ne pas arrêter complètement notre aide. Cette année encore, s’il y a des dons inattendus, ce sera fait, mais il est vrai que nous soutenons très peu Adra. Et que nous n’avons que très peu de contact avec ce site. Une demande sera faite auprès de Sister Grace Moolan pour savoir si Bernadette pourrait trouver des parrainages pour ce site.

Questions diverses Augmentation de la subvention pour parrainage Cela fait des années que nous n’avons pas changé, aussi nous pensons que nous pouvons augmenter le parrainage à 22 euro mensuels par enfant. Il a été suggéré d’organiser un concert, comme Raymonde l’avait fait. Ceci a été envisagé à Bures par l’un de nous. Enfin, la vente d’objet préparés par nous au Forum des Associations ou au cours de Marchés de noël ou autre a été envisagé avec enthousiasme. Ceci pourrait nous aider à aider plus d’ enfants. Des critiques ont été formulées quant au suivi des enfants parrainés. Et de fait, certains parrainages ont été modifiés par la sœur Kumari. Il est alors difficile d’avoir des nouvelles et de savoir ce que sont devenus les enfants. Il faut souligner que les communications électroniques avec sister Kumari sont maintenant rapides et fiables. Il est donc tout à fait possible d’obtenir de telles nouvelles.

Le conseil d’administration a été renouvelé dans son ensemble. Il comprend Marie-France Poupon, présidente, Jean-Pascal de Vuyst, trésorier, jpdevuyst@wanadoo.fr, Elizabeth Bigg babetteparis@aol.com, Marie-Claude Druesne cd@alphatracing.com, Anne-Claire Goudal achamon@orange.fr, Janice Francou, francou8@wanadoo.fr, Bernadette Tisné tisnebernadette@yahoo.fr et Martine Hamon. La prochaine assemblée générale se tiendra le samedi 5 décembre. L’ordre du jour étant épuisé, l’AG fut close à 13h.

Annexe 2 en anglais Brief Report of Children at St. Vincent’s Charity Centre O.T.Road, Balasore, Orissa. Year 2008 The academic year of the students started in April 2008. Children who are under our care joined in different schools and hostels. They attended school for a month and summer vacation started from the first week of May till 15th of June 2008. Basic Education system in India :- Age 3- 4 years – Preprimary & Nursery 5-7 years- Lower primary – Class 1 to 3rd. 8-9 years- higher primary – class 4th - 5th. 10- 11 years- Middle school – class 6th – 7th. 12-14- Years-Higher secondary - class + 2 And then after 2 years of + 2, degree course begins, The main vacation for students in India is summer for one month, in October Pooja vacation for 10 days and Christmas vacation for 10days. And during these vacations children enjoy maximum with their families and friends and dear ones. As every year children had summer vacation and had their usual coaching programme for few days in iorder to refresh their lesson and by 15th of June school reopens and children go back to their respective schools and hostels. During the academic year children have semesters in the month of October before Pooja Vacation the second semester is in the month of December before Christmas vacation and final in the second week of March. Now children are getting prepared for the final Exam. There is an only one week holiday after the final Exam and on 2nd. April will begin their new academic session. This is the system being followed in India. Beside the studies children are taught in school cum hostels manual works such as in the vegetable garden and flower garden. Children learn cleaning, sweeping, swabbing their own study hall, dining hall and living rooms. Every year annual sport day is conducted. Most of the children participate and awarded with prizes. National celebrations like Independence Day, Republic Day of our country, teacher’s day, children’s Day have a very special in their calendar and celebrate with much devotion and meaningfully. Excursion too is included in their calendar and it helps to develop their mind and improve their idea, views and become broad minded. Music and dance too are taught especially to those who have aptitude for it. Every Saturday drill is taught. Children take part in junior Red Cross camps in state level. Moreover children are getting facilities like awareness progamme, value based education, different seminars, debate to develop of the spirit of learning and National integrity in their young age. It enables them to understand better the society and its activities for growth and development. Moral classes are being organized that helps them to form their Character formation and grow spiritually.

Children who are in the hostels extra group tuition is facilitated and those that are in their respective families individual extra tuition being arranged .Through your sponsorship programme we facilitate their schooling , imputing interest , provide help in the form of books, note books, uniforms , group tuition , school and hostel fees and feeding . Children get additional benefit like Christmas gift in the form of dress or other clothes. In case any child gets sick, provided help for the treatment. We are satisfied seeing the development of the children and credit goes to you because on account of your sponsorship programme children already have reached to degree course and career diploma courses, some already started earning. It is wonderful.Congrats to you dear Marie and your noble Organization. We are deeply grateful to you and your Organization. Kindly extend our heartfelt thanks to your Board members and all the benefactors of the children in particular .Indeed our very dear late Mm. Herbet’s spirit of dedication has imprinted in the heart of us and many around. We cherish with gatitude. May she rest in peace. Once in a month regularly we offer Mass for her.

Thanking you for all your effort, pain and dedication and appreciate with deep gratitude and prayer. May the Lord be your worthy reward. With warm wishes, Sr. Kumari Singh Date : 10.01.2009

Annexe traduite en français Rapport du centre St. Vincent’s Charity O.T.Road, Balasore, Orissa. L’année scolaire des enfants a commencé en Avril. Les enfants qui nous sont confiés ont rejoint leurs différentes écoles et leur pensionnats. Ils restent à l’école un mois et les vacances d’été commencent la première semaine de Mai jusqu’au 15 Juin. En Inde, les enfants vont à l’école ainsi : A l’âge de 3-4 ans – école maternelle et préprimaire De 5-7 ans- école primaire “petites classes”– Classe de la première à la troisième De 8-9 ans- école primaires “grandes classes” – classe de 4ème à 5 ème. De 10- 11 ans- Ecole moyenne – classe de sixième et septième. Au delà de 12- ans- Classe secondaire supérieure - classe + 2 Et après 2 ans de plus, les degrés supérieurs commencent.

Les vacances principales pour les enfants en Inde sont pendant l’été pour un mois, 10 jours en Octobre (les vacances de Pooja) et 10 jours pour Noël. Ces vacances se passent en famille et avec leurs amis.

Comme chaque année les enfants ont été pris en charge durant les vacances, pendant quelques jours pour travailler sur leur programme scolaire et leurs leçons avant de reprendre l’école. Les périodes scolaires sont partagées en deux semestres. Actuellement les enfants se préparent à leurs examens finaux. Il y a deux sessions, une avant Noël te la seconde en mars. A côté de leurs études les enfants reçoivent un enseignement dans leurs pensionnats portant sur des activités manuelles telles que de s’occuper du jardin potager ou de cultiver des fleurs. Les enfants apprennent à laver balayer et entretenir leur dortoir, sale d’étude et salles de séjour. Chaque année, il y a une compétition sportive à laquelle les enfants participent et peuvent gagner des prix. Les fêtes nationales comme le Jour de l’Indépendance, la Fête de la république, la Fête des enseignants, le Jour des enfants sont des jours très spéciaux de leur calendrier et sont célébrer avec un très grand enthousiasme. Des sorties aussi sont inclues dans leur programme ce qui permet d’ouvrir leur esprit de leur donner plus d’idées et d’avoir une vision du monde plus large. La musique et la danse sont aussi enseignées à ceux qui montrent une aptitude particulière. Chaque samedi il se passe quelque chose ! Des enfants prennent part aux camps organisés par la Croix Rouge selon leur âge et niveau.De plus, les enfants ont des facilités pour accéder à différents programmes d’éveil d’éducation de séminaires pour déveloper leur désir d’apprendre et leur intégrité nationale dès leur plus jeune âge. Ceci leur permet de mieux comprendre la société et comment la développer. Des classes de morale sont également en train d’être organisées pour aider à former leur caractère et les faire grandir spirituellement. Cette organisation est facilitée pour les enfants qui sont pris en charge dans les pensionnat. Pour ceux qui sont dans leur famille, des programmes individuels d’aide sont organisés, grâce aux parrainages : nous pouvons ainsi aider leur scolarisation, en leur apportant l’aide nécessaire en leur procurant les livres cahiers uniformes inscription à l’école et dans les pensionnats et en payant leur nourriture. En plus ces enfants reçoivent un cadeau pour Noël sous forme de vêtements (robes ou autres). Lorsqu’un enfant est malade, nous pouvons trouver de l’aide pour les soins. Nous pouvons être heureux de l’évolution des enfants et le crédit vous en revient car grâce à vos parrainages certains enfants ont pu atteindre un bon niveau scolaire et des cours qui pont permis d’obtenir des diplômes et de commencer une carrière. C’est magnifique. Nous sommes profondément reconnaissants à toute l’Association. Etendez tous no sentiments aux membres de l’Association et à tous les bienfaiteurs. Bien sûr l’esprit de dévouement de madame Herbet reste gravé dans notre coeur et dans celui de beaucoup tout autour. Puisse-t-elle reposer en paix. Une messe est dite pour elle chaque mois. Merci pour tous vos efforts et votre dévouement, acceptez notre gratitude profonde et nos prières. Puisse notre Seigneur vous le rendre, avec tous mes voeux Soeur Kumari Singh Date : 10.01.2009

Annexe : En mémoire de Raymonde HERBET, fondatrice des Eaux du Gange-Le Gangajal

Raymonde Herbet est née en Août 1915 fille unique de Marguerite et Joseph Jean, à Bordeaux dans le quartier pauvre de la Bastide. Son père Joseph meurt à la guerre en 1917, il est abattu au cours d’une mission de reconnaissance à Verdun. Il reçoit la croix de guerre, elle a deux ans. Son enfance est marquée par la perte de son père et par la pauvreté. Sa mère qui ne sait ni lire ni écrire, est ouvrière dans une usine de fabrication de capsules au plomb pour le vin. Raymonde garde de ce temps le souvenir d’une enfance pauvre et difficile, elle est très aidée par le patronage des sœurs de Saint Vincent de Paul, en particulier par Sœur Marie. Elle reste à l’école jusqu’à son certificat d’études, elle est passionnée de lecture et lit sans arrêt. En dépit de son intelligence vive et de son aptitude pour les études, elle est mise en apprentissage à 12 ans comme couturière. Elle s’occupe en même temps des jeunes du patronage aux « Ames vaillantes ».

Elle rencontre Pierre Herbet au patronage, il est un jeune dessinateur industriel et ils se marient. Ils ont leur premier enfant Colette en 1936. Puis, c’est de nouveau la guerre. Ils s’impliquent ensemble dans la protection des jeunes contre les déportations. Le travail de Pierre Herbet dans l’aviation les conduit à Chateauroux. Raymonde travaille à la SNCF et Pierre à l’usine de Déols. Elle s’arrête de travailler à la fin de la guerre et deux filles naissent, Marie-France et Monique. Elle se fait un groupe d’amis avec lesquels est reste en contact, jusqu’à leur disparition. Parmi eux, Max Camis qui a créé « Les Amitiés Spirituelles », un groupe dédié à l’étude de la Bible. Elle prend contact avec le juge des enfants et assiste les familles en difficulté, en tant que déléguée à la liberté surveillée, bénévolement.

En 1956, la famille s’installe dans la région parisienne. Elle reprend son activité de déléguée à la liberté surveillée pour des adolescents en grande difficulté. Elle est visiteuse à la prison à Fresnes. Elle rencontre le Père Christian, qui a créé un lieu d’hébergement d’urgence à Villejuif autour de la Chapelle de Sainte Colombe. Les SDF, les très pauvres recueillis au cours de rondes dans Paris y trouvent un abri, des soins et de la nourriture. Villejuif est alors une « zone ». Raymonde aide et partage avec cette communauté amitié, foi et don de soi. Elle rencontre également le père Chevignard, père dominicain qui prolonge son attachement aux Amitiés Spirituelles. Elle adhère de nouveau à un groupe qui étudie l’enseignement de la Bible. Toutes ces années, elle enseigne le catéchisme aux enfants de la paroisse de Fresnes.

A la retraite de Pierre Herbet, ils s’installent à Chevry, Raymonde y reprend la catéchèse, Pierre ouvre un atelier de modélisme. Raymonde Herbet est une artiste, couturière dans sa jeunesse, elle coud, tricote, peint sur porcelaine avec un goût et une habileté remarquables. Elle aime jouer et le bridge est un de ses jeux favoris, lui permettant aussi des moments d’amitié et de rencontres. Les filles se marient et d’années en années 8 petits-enfants naissent. Ces grands-parents modèles s’en occupent magnifiquement, les rendez-vous aux vacances, notamment à Arcachon leur laissent des souvenirs inoubliables. La mort de Pierre en Août 1998 son compagnon de 49 ans est un immense chagrin. Elle réagit en entreprenant de longs voyages, Mongolie, Chine, Inde. C’est en Inde qu’elle rencontre de nouveau des enfants touchés profondément par la pauvreté et par l’exclusion de leurs parents lépreux, elle se lie aux sœurs de Saint Vincent de Paul en poste en Orissa. Elle décide de les aider, elle crée l’Association « Les Eaux du Gange », elle œuvre pour convaincre ses amis de l’y aider. Comme elle le dit elle-même, elle mendie à l’image de nombre des enfants de l’Inde et en quelque sorte à leur place et pour leur donner une chance. Elle reçoit la Légion d’Honneur pour l’ensemble de son activité humanitaire.

En 2007, elle a 92 ans et la vieillesse fait son œuvre. Sa santé se dégrade et elle décède le 15 Août 2008 dans la maison de retraite où elle a trouvé repos et soins. Elle laisse 3 filles et leurs époux qu’elle aimait profondément, 8 petits-enfants et leurs conjoints qu’elle connaissait bien, et 18 arrière petits-enfants. Elle a eu de nombreux amis, intéressants, chaleureux et fidèles. Elle donne en héritage à tous et à chacun selon sa personnalité, une énergie formidable, un espoir sans limite, une confiance dans la vie et en eux-mêmes. Elle a témoigné d’une foi chrétienne profonde que tous ne partagent pas mais dont ils ont été imprégnés, à travers elle. Pour elle, rien ne fut trop difficile ou inaccessible, il suffisait d’y croire, mais d’y croire en vérité.

Ceci ne relate que les faits qui vous disent peu de ce qu’elle fut, pour chacun chacune de vous en particulier. Mais c’est votre histoire à vous, et que nul autre que vous ne peut raconter..